entete-site2

Recherche

Les activités de recherche de l’ISTEAH sont résolument orientées vers la résolution des problèmes du pays selon une approche multidisciplinaire et holistique. En effet, l’ISTEAH développe un dispositif de recherche et d’innovation comprenant les unités suivantes :

·         Le Centre de recherches mathématiques (CRM);

·         Le Centre de recherche en éducation et gouvernance (CREG);

·         Le Centre international de recherche en technologies de l’information pour le développement (CIRTID);

·         Le Centre de recherche en sciences moléculaires et du vivant (CRSMV);

·         Le Centre de recherche en gestion des risques, aménagement du territoire et environnement (CReGRATE);

·         La Chaire de recherche-action en commercialisation des produits agricoles (CRACPA);

·         Le Centre d’expertise, d’innovation et d’entrepreneuriat (CEINE).

Un document intitulé « La recherche à l’ISTEAH » présente les grandes lignes de ces unités de recherche auxquelles sont greffés des étudiants de maîtrise et de doctorat qui y réalisent leur mémoire ou leur thèse.

En effet, pour assurer la formation de personnel hautement qualifié dont le pays a besoin, l’ISTEAH se doit de développer la capacité de mener des projets de recherche sur des problématiques directement liées au développement du pays. C’est dans ce contexte que s’inscrit la création des centres de recherche, de la chaire et du centre d’expertise de l’ISTEAH. Ces centres viennent structurer la capacité d’innovation de l’ISTEAH en offrant au pays une capacité de recherche locale qui va permettre aux étudiants inscrits à la maîtrise et au doctorat de compléter leur formation avec un volet recherche, fondamentale et appliquée, comme dans toutes les grandes universités du monde. Au nombre de cinq, ces centres serviront de lieu de formation de chercheurs de haut niveau dans des domaines particuliers, de chercheurs qui non seulement démarreront des activités de recherche de pointe en Haïti sur les problématiques propres aux pays en développement, mais qui, également, formeront les générations futures d’enseignants et de chercheurs et établiront des collaborations internationales avec leurs pairs pour faire rayonner la recherche haïtienne et attirer des chercheurs étrangers au pays. Ce rayonnement sera au plus grand bénéfice du pays, car ces centres serviront de viviers d’idées innovatrices où viendront puiser tous les décideurs à la recherche de solutions sûres et durables. Le choix des secteurs d’activité de ces centres a été guidé non seulement par les besoins du pays, mais aussi par les sujets phare du 21e siècle. 

Doctorat (Ph.D.)


Objectif du programme

L’objectif du programme de doctorat (Ph.D.) en sciences de l’éducation est de former des professeurs d’universités et des hauts cadres de la fonction publique capables de :

  • mobiliser, dans diverses situations, une très vaste base de connaissances scientifiques : des connaissances approfondies liées à leur sujet de recherche, des connaissances étendues dans leur domaine d’études, ainsi que des connaissances générales dans leur discipline;
  • mener de façon autonome et experte un projet de recherche scientifique dans leur domaine d'étude;
  • résoudre de façon innovatrice, par la recherche scientifique, des problèmes connexes n’ayant pas de solution évidente ou connue;
  • faire avancer les connaissances scientifiques dans leur domaine d’étude;
  • partager les connaissances scientifiques ou les innovations découlant de leurs recherches avec la communauté scientifique en publiant celles-ci dans des revues savantes ou dans des ouvrages sous arbitrage;
  • communiquer avec aisance et clarté dans diverses situations, soit les résultats d’un travail scientifique, soit des connaissances dans leur domaine ou dans leur discipline;
  • faire preuve de conscience citoyenne, de rigueur, de sens critique, de probité et de respect de la propriété intellectuelle.

 Admission des étudiants au programme

L’admission au programme de doctorat (Ph.D.) en sciences de l’éducation se fait sur la base d’un concours en plusieurs phases, à partir d’un dossier académique fourni par chaque candidat.

Ce programme s’adresse principalement à des détenteurs d'un diplôme de maîtrise (M.Sc. ou M.Sc.A.) de l’ISTEAH, obtenu avec une moyenne cumulative d’au moins 3.2 sur 4, dans une discipline en lien avec les orientations proposées (biologie et sciences de la vie, chimie, formation à distance et e-learning, gestion des systèmes d’éducation, mathématiques, physique, sciences de la terre et de l’atmosphère, etc.).Peuvent aussi postuler au grade de doctorat (Ph.D.), les candidats ayant obtenu un diplôme universitaire de nature scientifique et possédant une formation jugée suffisante par l'ISTEAH.

Sur recommandation du directoire de recherche et du directeur de programmes, un étudiant inscrit à la maîtrise à l’ISTEAH et ayant complété les 30 crédits de cours de son programme de maîtrise avec une moyenne cumulative d’au moins 3.6 sur 4 peut être admis au programme de doctorat sans avoir à soumettre le mémoire requis pour l’obtention de la maîtrise.


 Conditions d’obtention du diplôme

Pour obtenir le diplôme de Philosophiae Doctor (Ph.D.), l’étudiant doit remplir toutes les conditions suivantes :

  1. avoir réussi tous les cours de son programme d'études, y compris les cours complémentaires qui lui auraient été proposés;
  2. avoir maintenu une moyenne cumulative d'au moins 3.2 sur 4 pour l'ensemble des cours de son programme;
  3. avoir réussi l’examen général de synthèse;
  4. avoir présenté et soutenu avec succès une thèse acceptée par un jury d’évaluation;
  5. avoir satisfait aux exigences de tous les autres règlements de l'ISTEAH.

 Durée des études

L’étudiant inscrit directement au programme de doctorat (Ph.D.) en sciences de l’éducation doit compléter ses cours, sa recherche et sa thèse en quinze (15) sessions. S’il est inscrit au doctorat après avoir complété son DESS ou sa maîtrise, il dispose d’un délai de neuf (9) sessions pour compléter sa recherche, rédiger son mémoire et présenter celui-ci au jury. Pour des raisons exceptionnelles, le directeur de programmes, sur recommandation du comité de programmes, peut lui accorder un délai supplémentaire pouvant aller jusqu’à deux (2) sessions. Passé ce délai, l’étudiant est exclu du programme.


 Structure du programme

Le programme de doctorat (Ph.D.) requiert de compléter avec succès quatre-vingt-dix (90) crédits dont :

  • 10 crédits de cours obligatoires du tronc commun;
  • 5 crédits de cours au choix du tronc commun;
  • 15 crédits de cours spécialisés liés à l’orientation disciplinaire choisie;
  • 60 crédits attribués à la recherche et à la rédaction d’une thèse.


Les cours réussis au DESS ou à la maîtrise en sciences de l’éducation de l’ISTEAH sont automatiquement inclus dans la scolarité de doctorat. Un étudiant admis au doctorat après avoir réussi tous les cours du DESS n’a qu’à compléter avec succès les 60 crédits attribués à la recherche et à la rédaction d’une thèse pour obtenir son diplôme de doctorat.

Maîtrise en sciences (M.Sc.)


Objectif du programme

 

L’objectif du programme de maîtrise en sciences de l’éducation est de former des cadres et des enseignants du premier cycle universitaire capables de :

  • mobiliser, dans diverses situations, une base de connaissances scientifiques étendue pour ce qui est de leur sujet de recherche et de leur domaine d’étude, ainsi que des connaissances générales dans leur discipline;
  • mener avec rigueur les étapes d’une recherche scientifique, sous la supervision d’experts, et participer à des développements scientifiques dans leur domaine d'étude;
  • communiquer avec clarté les résultats d’un travail scientifique réalisé dans leur domaine;
  • faire preuve de conscience citoyenne, de rigueur, de sens critique, de probité et de respect de la propriété intellectuelle.

 


Admission des étudiants au programme

L’admission au programme de maîtrise (M.Sc.) en sciences de l’éducation se fait sur la base d’un concours en plusieurs phases, à partir d’un dossier académique fourni par chaque candidat.

Ce programme s’adresse principalement à des détenteurs d'un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) de l’ISTEAH dans une discipline en lien avec les orientations proposées (biologie et sciences de la vie, chimie, formation à distance et e-learning, gestion des systèmes d’éducation, mathématiques, physique, sciences de la terre et de l’atmosphère, etc.). Peuvent aussi postuler au grade de maîtrise (M.Sc.), les candidats ayant obtenu un diplôme universitaire de nature scientifique et possédant une formation jugée suffisante par l'ISTEAH.


Conditions d’obtention du diplôme

Pour obtenir le diplôme de maîtrise (M.Sc.), l’étudiant doit remplir toutes les conditions suivantes :

  1. avoir réussi tous les cours de son programme d'études, y compris les cours complémentaires qui lui auraient été proposés;
  2. avoir obtenu une moyenne cumulative d'au moins 2.75 sur 4 pour l'ensemble des cours de son programme;
  3. avoir présenté avec succès un mémoire accepté par un jury d’évaluation;
  4. avoir satisfait aux exigences de tous les autres règlements de l'ISTEAH.

 Durée des études

L’étudiant inscrit directement au programme de maîtrise (M.Sc.) en sciences de l’éducation doit compléter ses cours, sa recherche et son mémoire en six (6) sessions. S’il est inscrit à la maîtrise après avoir complété son DESS, il dispose d’un délai de trois (3) sessions pour compléter sa recherche, rédiger son mémoire et présenter celui-ci au jury. Pour des raisons exceptionnelles, le directeur de programmes, sur recommandation du comité de programmes, peut lui accorder un délai supplémentaire pouvant aller jusqu’à deux (2) sessions. Passé ce délai, l’étudiant est exclu du programme.


 Structure du programme

Le programme de maîtrise (M.Sc.) requiert de compléter avec succès soixante (60) crédits dont :

  • 10 crédits de cours obligatoires du tronc commun;
  • 5 crédits de cours au choix du tronc commun;
  • 15 crédits de cours spécialisés liés à l’orientation disciplinaire choisie;
  • 30 crédits attribués à la recherche et à la rédaction d’un mémoire.


Les cours réussis au DESS en sciences de l’éducation de l’ISTEAH sont automatiquement inclus dans la scolarité de maîtrise. Un étudiant admis à la maîtrise, qui aurait complété le programme de DESS, n’a qu’à compléter avec succès les 30 crédits attribués à la recherche et à la rédaction d’un mémoire pour obtenir son diplôme de maîtrise.

 

 

 

 

 

L'ISTEAH en bref

L’ISTEAH a obtenu du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP), en date du 14 janvier 2013, comme établissement d’enseignement universitaire dédié à la formation aux études avancées. L’ISTEAH démarre ses activités en septembre 2013. Ses activités pédagogiques se déclinent en sessions et en crédits.


Une session est une période de quinze semaines pendant laquelle l’ISTEAH poursuit des activités d’enseignement, de recherche et d’encadrement. Au sein de l’ISTEAH, l’année universitaire est organisée en trois sessions :

  • la session d’automne, entre le 1er septembre et le 31 décembre;
  • la session d’hiver, entre le 1er janvier et le 30 avril;
  • la session d’été, entre le 1er mai et le 31 août.


L’ISTEAH organise ses activités pédagogiques en crédits. Le crédit est une unité par laquelle l’ISTEAH attribue une valeur numérique à la charge de travail exigée d’un étudiant pour atteindre les objectifs d’une activité pédagogique. Un crédit représente quarante-cinq heures (typiquement trois heures par semaine pendant une session) consacrées par l’étudiant aux activités de cours, de travaux pratiques, de séminaires, de stage ou de recherche, ainsi qu’au travail personnel nécessaire, selon l’estimation de l’ISTEAH.


Contrairement à ce qui prévaut dans les universités nord-américaines, le crédit de l’ISTEAH n’inclut pas les heures consacrées par l’étudiant à passer les examens liés aux cours. Ces heures d’examen s’ajoutent aux quarante-cinq heures conventionnelles.

frenht
connexe-grahn connexe-pigran connexe-hp synthese.small